Become a Dinosaur - Lea Taloc

6 mois à Stockholm – le bilan #3

29/08/2014 Travel

Dear Unicorns,

Cet article est donc le troisième et le dernier article d’une petite série. J’y écrit mon bilan sur mon expérience de 6 mois en tant que stagiaire à Stockholm. Vous pouvez retrouver la première partie ( ou j’explique les “bases”) ici. Vous pouvez retrouver la deuxième partie, ou j’explique plus en détail certains points, ici.

Tout d’abord, merci encore pour tous vos commentaires qui m’envoient de la paillette et qui me donnent le sourire :). Je lis tous vos commentaires mais je n’ai pour l’instant pas eu le temps de vous répondre ( promis ce week-end je répond à tout ! ). J’ai encore un peu de mal à organiser mes journées, entre le boulot, le sport, faire à manger, bosser sur des projets perso ( et surtout un en particulier ! ), lire tout en écrivant des articles pour le blog. Et puis je souhaite découvrir à fond cette nouvelle ville qu’est Amsterdam alors tout cela prend du temps, entre les événements le week-end, les petits bars à salade qui me font de l’oeil..

Ce troisième article fera donc office de bilan du bilan. Ou qu’est ce que je retiens de ce séjour et qu’est ce que cela a pu m’apporter. En lisant le deuxième article vous avez pu voir qu’il y avait eu une “suite” de circonstances un peu négatives. Je  suis bien consciente que mon ressenti sur cette expérience est le résultat de tous ces petits paramètres. Je pense que si j’avais eu un chouette logement tout en ayant un hiver pourris j’aurais pu mieux le gérer, ou l’inverse, ou même un stage vraiment chouette. C’est juste que sur ce coup-ci nous n’avons pas eu vraiment de chance et nous avons accumulé les côtés négatifs. Heureusement nous avons aussi passé de très bon moments à Stockholm, surtout lorsque les beaux jours sont arrivés en mai, nous avons pu profiter des parcs et des paysages. Nous devons une grande partie de ces supers moments aux petits Gobelins de Stockholm ( coucou ! ), avec qui nous avons pu enchainer les piques-niques, visiter Riga, visiter les bars de Stockholm…

6

Les apports de mon expérience

Mais toute expérience est bonne à prendre, quelle soit bonne ou mauvaise cela nous fera toujours évoluer. Grâce à notre “aventure” j’ai grandi. J’entend par la que j’ai pu prendre du recul sur moi-même, commencer à me rendre compte de ce que je voulais devenir, et surtout apprendre à relativiser les choses. Les gens qui me connaissent le savent, je suis quelqu’un de très sensible, perfectionniste et j’ai tendance à prendre beaucoup de choses à coeur. Lorsque je rate quelque chose ou que je le fait mal c’est pour moi un échec.

Au cours de nos 6 mois nous avons eu quelques petites embuches, dont une partie au cours du stage, que ce soit d’ordre matériel ou moral. Il y a un an certaines de  ces embûches m’auraient juste donné envie de me coucher sous ma couette avec un bol de céréales et d’attendre que la tempête passe. Mais à Stockholm nous n’avions pas vraiment le choix, il fallait avancer et donc prendre son courage à deux mains ! Sur le moment je ne suis pas vraiment rendue compte du changement que toutes ces petites étapes avaient pu avoir sur moi, mais c’est quelques mois après que je commence à voir les changements. J’arrive à prendre des petits moments pour réfléchir calmement à la situation sans craquer ( aka roulage dans la couette ). Je m’en rend compte aussi au boulot, ou avant, rater ma maquette ( je suis interactive designer ) n’était pas permi et était pour moi un échec. Je sais désormais que j’ai le droit à l’erreur ( mais pas trop souvent tout de même ^^” ) et que j’ai le droit de recommencer, et cela est plutôt utile dans un métier ou il faut souvent effectuer des retouches.

J’ai pu aussi prendre du recul par rapport à la personne que je suis et que je souhaite devenir ( j’entend par la au niveau professionnel, lieu de vie..). A la fin de mes études j’avais tendance à dire que cela ne me dérangeais pas de partir loin de ma famille et de mes amis pour travailler, tant que j’étais avec Vivien-lapin et que mon boulot me plaisait. Je voyais ma vie en grande partie au travers de mon futur professionnel et je m’imaginais revenir à Paris après la Suède. Bon vous pouvez vous rendre compte que ce n’est pas le cas ! Au cours des 6 mois nous avons pu avoir de très longues discussions entre nous sur tous ces sujets, nous en sommes venus à la conclusion que nous avions besoin de nos proches pour être heureux. Que ce soit la famille ou les amis, même si j’étais avec Vivien, me manquaient énormément. Je ne suis pas vraiment quelqu’un qui aime le contact sur facebook, j’ai besoin de voir les gens en vrai. Alors ne voir ma famille et mes amis que tous les 6 mois cela ne m’intéresse pas, sachant que cela me ferait devenir feuille morte.  Nous avons aussi énormément parlé de notre avenir professionnel et lieu de vie. Nous avons la chance d’avoir tous les deux un métier qui nous permet de nous installer un peu partout ou nous le voulons tant qu’il y a une connection internet. Nous nous sommes rendus compte qu’après avoir vécut 6 mois à Stockholm, qui est une ville verte et agréable à vivre, nous étions incapables de revenir à Paris. Nous sommes tous les deux des enfants de la campagne ( et de la mer ! ) et nous avons besoin de sentir la nature non loin de nous. Cette expérience m’a juste permis de revoir complètement mon idée de ma vie future !

11

Mon rapport à Stockholm

Grâce aux dernières semaines ensoleillées passées à Stockholm ( au court du mois de Mai), j’ai pu découvrir la ville sous un nouveau visage. J’ai tendance à expliquer à mon entourage que, même si je n’ai pas apprécié mon expérience, je trouve que Stockholm possède de très gros points forts. Je pense que l’hiver à Stockholm est vraiment rude et je ne souhaite pas y retourner au cours de cette période, mais qu’en échange l’été doit être super. La ville offre tellement d’activités, de lieux ou pique-niquer, de paysages à découvrir lors des beaux jours que je me dis que j’y retournerais sûrement, mais en été ! D’après ce qu’on pu me raconter les personnes ayant vécu le précédent hiver, certaines épisodes neigeux ont l’air tout de même magique. J’ai gouter un petit peu à la magie de la neige lorsque nous nous étions rendu dans le cottage au fin fond de la campagne Suédoise. Et ça c’était chouette.

Comme je l’ai précisé dans chaque articles, j’écris le bilan de ma propre expérience avec mon propre ressenti. J’ai croisé des gens qui adorent Stockholm, même pendant l’hiver. C’est juste que cela ne correspond peut-être pas à mon style de vie. Chaque personne est différente et possède des envies différentes, je suis sûre que Stockholm correspond à certains/certaines qui me lisent ici. Cette expérience m’a beaucoup apporté sur le plan moral et réflexion sur moi même et cela est déjà énorme. Je pense que sans cette expérience Suédoise je ne serais pas en ce moment en train de vous écrire de mon petit appartement tout mignon au centre d’Amsterdam. Je serais restée en France, sans faire ce point sur moi même et en me trompant sur mes envies. Désormais je sais que même si je n’y suis pas, j’aime la france et ma petite bretagne, je sais que j’y retournerai pour y vivre, mais je ne sais pas encore dans combien de temps..

Alors surtout si je peux vous donner un petit conseil par rapport à mon expérience, si un jour vous avez la possibilité de partir dans un pays étranger, ou dans une ville complètement différente de la votre. Faites-le ! Même si cela fait peur et que vous avez mal au bidou rien que d’y penser, cela ne vous apportera en fin de compte que du positif et vous vous en sortirez grandi. Nous avons la chance dans un pays de l’union européenne, il est super facile pour nous de nos expatrier ( j’ai pu rencontrer des Chinois ou Brésiliens, pour eux c’est un peu plus compliqué..), alors profitons en, même pour une courte durée !

10

J’espère que cette petite série d’article n’a pas été trop longue à lire ! Si vous avez la moindre question que ce soit par  rapport à la Suède, Amsterdam, l’expatriation dans un pays de l’EU, mon stage à l’étranger ou ma vie d’expat aux Pays-bas ( ouh ça fait beaucoup ^^), n’hésitez pas à laisser un commentaire ou m’écrire u mail a l’adresse indiquée dans la colonne de gauche !

Lire la suite

6 mois à Stockholm – le bilan #2

26/08/2014 Travel

Dear Unicorns,

Cet article est le deuxième d’une série de trois. J’y présente mon bilan sur mon expérience de 6 mois à Stockholm, vous pouvez retrouver la première partie ici. Au cour de mon premier article je vous expliquais les “bases” de mon expérience. Dans cet article je vais essayer de vous expliquer plus en détail certains points, qui pour moi ont pu jouer sur ma vision de cette expérience.

Lors de la publication de mon premier article j’avais un petit peu d’appréhension. Je m’étais dépêchée de le publier juste avant d’aller au travail pour ne regarder les commentaires que le soir venu. Je voulais alors vous remercier de tous vos petits commentaires qui m’ont réchauffé le coeur et donné l’envie de continuer cette série d’article.

1

La période & l’hiver en Suède

Comme dit dans le premier article, notre séjour à Vivien-lapin s’est déroulé de début décembre à fin mai. Je ne suis pas une grande fan des journées d’hiver de base, mais je m’imaginais profiter des joies de la neige et des activités qui vont avec. J’avais pu aller sur des blogs ou les personnes profitaient de la neige pour faire un ski de fond, balades en raquettes.. Bref des choses que je n’ai pas l’habitude de faire ( il ne neige pas vraiment en Bretagne..) et dont je voulais profiter à Stockholm. Malheureusement cela ne s’est pas vraiment passé comme je me l’étais imaginé ( ahah on s’en doutait un peu ). Nous avons eu quelques petites neiges, mais cela ne restait jamais et finissait en gadoue/verglas au bout de quelques jours. Nous avons pu parler avec quelques personnes de l’hiver précédent qui avait été fort en épisodes neigeux, ils avaient donc pu en profiter pour faire tout ce qui est ski, balades et tutti quanti. A la place de cela nous avons eu un hiver, froid et humide, sans neige. Pour faire simple nous avons eu tous les côtés négatifs d’un hiver nordique ( le vent à Stockholm est très très très froid ), sans pouvoir profiter des activités de saison qui permettent de s’amuser et de profiter du pays.

Lors de nos premiers jours à Stockholm nous avons eu quelques personnes qui nous ont clairement demandé  “mais pourquoi vous êtes venus en décembre ?”. En effet, hiver de merde ou non, l’hiver Suédois est de base rude. Le pays est un des plus gros consommateur de lumino-thérapie dans le monde.
Au cours du premier mois de notre séjour le soleil se levait un peu avant 9h pour se coucher un peu après 14h30. C’est  à dire qu’a 15h il faisait vraiment nuit ! Si vous comptez passer  par Stockholm à cette période n’oubliez pas les vitamines :). Rajoutez à cela un brouillard ambiant qui nous entourait pendant une bonne partie de la journée, nous avons eu l’un des pires hivers en terme de luminosité depuis 25 ans ( et cela on nous l’a bien répété..). “Grâce” à cet hiver j’ai pu découvrir les effets de la luminosité sur l’humeur et le corps humain. Ce manque de lumière m’a assommé, le moral était vraiment dur à garder et surtout mon corps n’a pas réussit à gérer cette période. J’avais beau faire des nuits de 9h ( même en semaine, moi qui ai tendance à faire des petites nuits..) mon corps ne suivait plus, à 14h au boulot j’avais des cernes de zombie et je ne pouvais plus rien faire, si ce n’est boire du thé. Lors de mon retour en France, j’ai eu le droit à un petit passage chez le médecin avec prise de sang, et nous nous sommes rendus compte qu’il me manquait quelques petites vitamines pour que mon corps puisse se remettre sur pied. Ce fut ensuite plus facile de gérer le manque de luminosité ( et nous étions aussi au mois de mars..)

Etant donné que nous étions arrivés le 9 décembre, il nous semblait  compliqué de revenir en France pour les fêtes de fin d’année. Ce fut vraiment LA mauvaise idée de notre séjour, je pense. J’apprécie énormément les fêtes de fin d’années, la préparation des cadeaux, les moments en famille et l’univers de Noël. J’ai tout de même eu une copine qui est venue nous tenir compagnie pour les fêtes, mais cela fut très dur au niveau du moral. Bien que, on le sait tous, les premiers de l’an sont rarement les meilleurs soirées, la notre était particulièrement morne, à manger des crêpes et de la glace à la vanille devant Sherlock ( <3) et au dodo à 1h ! Ainsi dès le premier mois j’avais déjà le cafard et je me demandais ce que je faisais à Stockholm, c’est à ce moment que j’ai réservé mon billet pour un petit séjour en France à la mi mars pour reprendre des forces au près de ma famille.

2

Le corridor

L’un des buts de cette expérience était de nous améliorer en anglais, nous souhaitions vivre dans un endroit ou il était possible de rencontrer des personnes de nationalités différentes pour converser en anglais. Théoriquement nous avions le choix entre une colocation ou un corridor. Au départ nous étions plus partis sur une coloc, mais malheureusement le fait d’être un couple nous a vraiment desservi, les gens préférant des colocs seuls. Nous nous sommes donc repliés sur la solution du corridor. Une chambre de 18m2 avec salle de bain pour deux, cuisine en commun avec 10 autres chambres. Ce fut.. épique. Le premier mois fut une horreur sanitaire, comprenez par la une cuisine infecte ou des barbecues ( sur tables en bois..) de carottes et des batailles de farine eurent lieu. Tout cela lors de soirées plus que bruyantes qui duraient jusqu’au bout de la nuit alors que nous travaillons toute la semaine.. Alors oui je sais que les corridor sont des résidences étudiantes, j’ai été étudiante et justement je sais qu’on peut aussi faire la fête tout en restant sympa avec les autres ( j’entend par la réduire la musique à 3h du mat et ranger la salle commune le lendemain). Nous avons essayé de trouver un autre logement après un mois dans ce corridor, mais nous n’avons pas trouvé de solution de remplacement. Nous avons donc continué de dormir dans notre lit une place à deux avec nos amies les puces de lit ( oui oui tout cela est vrai ! ). La situation s’est par la suite calmée, les étudiants ne restant pas forcément de longues périodes dans le corridor. Au vu d’autres témoignages en corridor, je pense que ce genre d’expérience dépend énormément des gens avec qui vous le partagez :).

3

Le stage

Je ne compte pas vraiment m’éterniser sur cette partie, car cela est un peu compliqué ( cet article serait encore plus long ! ) et je ne suis pas sûre que les sujets de conflits soient vraiment intéressants. Pour faire bref il y a eu beaucoup d’entourlipouilles et de petites (mauvaises) surprises qui furent découvertes au fur et à mesure des 6 mois.

La vie en général

Par rapport à ce que j’ai pu dire sur l’hiver que  nous avons vécut vous comprenez qu’il était compliqué de trouver la motivation pour aller se peler les miches dehors. De plus dès que nous voulions sortir, notre corridor n’étant pas dans Stockholm, nous devions enchainer un peu moins d’une dizaine mn de marche ( coucou le verglas je t’aime <3 ) puis 20mn de métro. Et cela coupait souvent à notre motivation.. Je pense qu’un domicile dans le centre de Stockholm nous aurait plus incité à découvrir les cafés du centre ville ( prendre un fika dans un café étant l’une des seules activités d’hiver dixit les Suédois, avec le sport en salle ). Nous nous sommes tout de même motivés à sortir pour découvrir Stockholm l’hiver. Et bien j’ai été déçue, je m’attendais à des activités, des événements, des marchés de Noël. Mais de novembre à avril Stockholm est en pleine hibernation, personne dans les rues ( saufs dans les cafés du coup), mais très peu d’événements organisés pour donner un peu de pep’s à l’hiver triste.

5

Je n’ai parlé dans cet article que des côtés “négatifs” de notre expérience, mais c’est surtout pour vous expliquer mon ressenti, et pourquoi je n’ai pas eu de coup de coeur à Stockholm.  Mais j’ai aussi vécut de super moments au cours de ces 6 mois, et j’ai pu apprendre énormément de choses, que ce soit sur moi même ou sur le monde en général. Je vous parlerais de tout cela dans le prochain et dernier article de cette série, qui je vous le promet sera beaucoup plus positif que celui-ci :)

 

Lire la suite

6 mois à Stockholm – le bilan #1

22/08/2014 Lifestyle

Dear Unicorns,

Oui oui je sais je vous avais promis ce bilan suédois depuis déjà un petit bout de temps ( on peut commencer à compter en mois..). Mais il n’est jamais trop tard pour poster cet article ! Pour les petits nouveaux, entre décembre 2013 et Mai 2014 j’ai pu réaliser un stage de 6 mois à Stockholm. Vous pouvez retrouver une partie de nos aventures en cliquant sur la catégorie “Travel“.

Je ne souhaitais pas réaliser un bilan trop rapidement après mon retour en France ( soit début Juin). J’avais envie de me poser, de réfléchir à cette expérience, avant de vous parler. Puis tout s’est déroulé tellement vite, entre le choix de chercher un boulot à Amsterdam, les recherches, les entretiens, le déménagement.. que je n’ai pas vu le temps passer et nous voilà déjà mi-aout.

Cet article risque de surprendre quelques personnes, mais sachez que ceci est purement subjectif et ne concerne que MA perception des choses. Je ne fais pas ici une généralité de la suède, je parle de MON expérience en tant que stagiaire à Stockholm.  J’ai décidé de couper en plusieurs morceaux cet article car il risque d’être très long ! Je compte vous présenter trois parties ( ouh mais on dirait un petit rapport de stage ! ), la première que voici pour vous expliquer les bases de mon expérience, un deuxième rentrant plus dans les détails du pourquoi et un petit bilan personnel pour finir cette série d’articles :)

6

Pour résumer

Il me semble d’ailleurs important de rappeler les principales informations de mon expérience. Vous pourrez retrouver les prémices et quelques explications dans cet article, rédigé juste avant notre départ. Grâce à mon école j’ai pu profiter du programme Movil’App, soit une bourse pour réaliser un stage de 6 mois dans un pays européen. Il me fallait cependant rechercher une entreprise par moi même, je souhaitai avant tout réaliser un stage dans mon domaine ou je puisse m’améliorer en anglais et découvrir la façon de vivre et travailler à la Suédoise. J’ai donc réalisé mon stage dans une bébé “start-up” Suédoise en tant qu’interactive designer de décembre à mai. Au niveau de l’hébergement nous avons logé dans un corridor, vous pourrez trouver quelques explications dans cet article, rédigé au cours de nos premiers jours en Suède. Pour la vie sociale nous avons eu la chance de partager cette expérience avec un groupe de petits Gobelins ( anciens élèves de mon école ) de différentes promotions ( coucou les copains ! ).

Les pays nordiques m’intriguaient depuis un petit bout de temps, évidement avec tous ces articles de blogs sur la “nordic way of life”, la décoration scandinave, le gout du design, Ikea, je n’avais que des paillettes dans les yeux. Je n’avais jamais mis les pieds dans un pays nordique, c’était donc la grande découverte.

Je pense que vous commencez à le voir venir, je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce pays et cette ville. Et oui, moi qui ne jurais que par la façon de vivre et de travailler à la Suédoise et qui rêvais de découvrir ce pays froid… Il faut savoir que je suis quelqu’un d’assez “entière”, je fonctionne énormément au ressenti et lorsque je ne n’apprécie pas mon cadre de vie il m’est dur de profiter à fond ( rhoo mais qu’elle est chiante elle ).

Au cours de ces 6 mois il y a eu quelques chamboulements dans ma vie, surtout au niveau familial. Il m’a donc été assez dur d’être, sans ne pouvoir rien faire, à plusieurs centaines de km de chez moi. En général je suis quelqu’un d’assez indépendant, je suis rapidement partie à l’internat lors de mon lycée, je n’ai pas vraiment eu peur de partir à plusieurs heures de chez moi à 17ans pour mes études. Partir en Suède pour 6 mois me semblait un peu dur certes mais réalisable, surtout que j’y suis allée avec mon copain, Vivien-lapin. Je n’avais donc pas forcément prévu lors de mon départ de revenir en France au cours de ces 6 mois.

4

Au cours de ces 6 mois j’ai pu rencontrer des gens qui aimaient beaucoup vivre à Stockholm et ce depuis plusieurs années ( donc plusieurs hivers ! ). Mon expérience ne vaut donc pas pour tout le monde, rassurez vous :). Je pense que mon séjour en terre suédoise n’a pas été des meilleurs pour plusieurs raisons combinées. Pour faire court ( je vous expliquerai tout cela en détail dans le prochain article ), le stage ne s’est pas forcément très bien passé, ajoutez à cela un hiver des plus pauvres en luminosité depuis 20 ans ainsi qu’un séjour en corridor ou nous avons eu quelques expériences étranges. Vous obtenez une basse plutôt bancale pour une expérience à l’étranger. De plus en tant que stagiaires en Suède nous nous sommes retrouvés avec un statut de sans “numéro personnel”, qui permet tout de même de profiter d’activités sympas comme un abonnement à la piscine ou à la salle de sport. Combinez à cela une atmosphère que j’ai eu du mal à apprécier dans la ville, tout cela à fait que je suis sentie complètement en dehors de cette ville et de ces atouts ( Stockholm en a beaucoup je tiens à le préciser ! ).

Vous devez vous dire que je suis bien négative par rapport à cette expérience. Avec le recul je ne regrette pas ces 6 mois, j’ai tout de même passé des super moments, rencontré des super personnes. Et surtout cela m’a permis de grandir, d’évoluer et de commencer à comprendre la personne que je souhaite être. Sans cette expérience je pense que je serai pas actuellement à Amsterdam ( ce que pour l’instant je vis plutôt bien ! ).

Pour conclure ce premier article voici la dernière vidéo réalisée par Vivien-lapin sur Stockholm, vous pourrez y voir une évolution entre les premiers rayons de soleils aux belles journées de mai :)

 

N’hésitez pas à me préciser ce que vous pensez de cet article en commentaires. Dites moi si la suite de cette expérience vous intéresse ou si pas du tout :)

 

Lire la suite

Draw On monday #10

18/08/2014 Lifestyle

Dear Unicorns,

Qui dit Lundi dit “Draw On Monday” ! Je n’avais pas pu le faire pour la dernière édition sur le thème du “portrait, auto-portrait”, car j’étais en pleine installation à Amsterdam. J’ai encore du mal à réaliser que je vis désormais ici et que j’ai commencé le travail depuis deux semaines ! Notre appartement se transforme en petit cocon ( surtout en ce moment, la pluie battant contre les fenêtres..), pleins de plaids et de coussins. On est tellement content d’avoir notre propre chez nous, avec notre cuisine et un vrai lit, contrairement à Stockholm :).

J’ai donc eu le temps ce week-end de m’atteler au nouveau Draw on Monday, avec un thème donné par la Mouette “Mouvements”.  Au début je me suis imaginée des représentations de mouvement assez abstraites, mais cela allait peut-être trop s’éloigner de mon style. Depuis quelques temps le gif connait une re-naissance surtout dans le monde l’illustration, j’adore cette façon de donner vie aux illustrations. Ni une ni deux je me suis dis ” moi aussi je veux le faire !”. Soyons réaliste il y a quand même un bon chemin entre cette phrase et le fait de s’y mettre.

Il me fallait d’abord  trouver un sujet à mon illustration, j’ai eu pas mal de petites choses dans ma tête mais j’ai choisi ( comme le sujet national en france ) la météo. Alors oui je viens de bretagne, oui j’ai vécu très longtemps avec un ciré jaune Cotten, mais je ne suis pas pour autant amoureuse de la pluie ( mais je peux vivre avec ). Voici donc une petite illustration de la situation actuelle à Amsterdam, je prend mon vélo avec mon joli ciré pour braver le vent et la pluie. Certes je n’ai pas encore investi dans des bottes, mais ça ne serait tarder.

mouvement3

 

Voici la liste de tous les participants à ce Draw On Monday

 SongesFunambules - La Mouette - Lavie Eibel - CannibalMalabar - Lilla and The Birds - Thorgard - Patap0om - PaperhandTwine - The White Foxy - Les bijoux de Loïs - Dazyure -Hellolittlepoppy This Is Captain Cyan - Autour de Cia - La Homemade Box - Otch Inkha - Sheldonica - Alexcetera - Nat-h-arts - LadyBiche - Meindÿr - The greatescape - MissPakotill - Les Urbainberlus - Becomeadinosaur –  Tribulations de Marie - L’Attrape Beauté - Swaallow - Le blog Delly - junosaure - Heart of Unicorn - Nanageek - Polly in the pocket - Couleur chataigne

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire si vous n’êtes pas dans la liste :D

Lire la suite

La vie à Amsterdam – De Parade

14/08/2014 Travel

Dear Unicorns,

Et oui, déjà un nouvel article ( que de nouvelles cette semaine ! ). Cette fois-ci pas de dessin, ni de recette mais un article culturel. Grâce au boulot je commence à prendre connaissance des événements aux-quels il faut se rendre à Amsterdam, j’essaye donc de profiter au maximum de ces conseils pour ensuite vous les partager :). Vendredi dernier avait lieu l’ouverture de THE event du mois d’Aout à Amsterdam d’après mes collègues, “De Parade”. Ni une ni deux, nous avons profité d’un samedi ensoleillé pour nous y rendre.

De Parade est un événement culturel national aux Pays-bas. Parti de Rotterdam le 19 mai, arrivé à Amsterdam vendredi dernier, le festival propose divers spectacles de théâtre, musique, performances, des activités pour tout âges mais surtout une ambiance bien particulière. Il fait bon s’y rendre entre amis juste pour se poser à une table, boire un petit verre et profiter de l’ambiance du lieu.

5

Nous n’avons pas assisté aux spectacles car nous n’y sommes restés que l’après-midi, ceux-ci se déroulant majoritairement le soir et en dutch ( ne mettons pas la charrue avant les boeufs je ne connais que les jours de la semaine pour l’instant ! ). Mais nous nous sommes baladés entre les restaurants, bars et autres activités pour enfants. Alors oui, si vous n’aimez pas les enfants vous n’êtes pas au bon endroit, mais l’événement vaut le détour. Rien que pour avoir un aperçut de l’art de vivre à la Néerlandaise.

2

En terme de prix c’est tout de même assez cher ( comme souvent pour les événements de ce genre ). Comptez 7e50 pour l’entrée ( gratuit pour les -12 ans et les plus de 65 ans). Si vous souhaitez assister aux spectacles et performances ils sont quasiment tous payants. Nous n’avons pas consommé sur place  mais nous avons pu voir toutes sortes de cocktails, vins, sangria et la nourriture à grignoter qui va avec. Mais surtout nous avons pu voir des crêpes en forme de mignons ! Oui oui, un shop proposait des crêpes colorées, il suffisait de demander un dessin et une crêpe de cette forme était réalisée. J’ai longtemps hésité à demander une licorne, mais à 4euros la crêpe mon petit coeur de bretonne m’a refait prendre raison !

Vous pouvez retrouver toutes les informations à propose de la Parade en bas de l’article !

1

3

6

4

7

De Parade du 8 au 24 aout au Martin Luther King Park

Le lundi, mardi et jeudi de  15:00 à 01:00
Mercredi et dimanche de 14:00 à 01:00
Vendredi de 15.00 à 02.00
Samedi de 14:00 à 02:00

Entrée sur le site : 7e50 – gratuit pour les -12 ans et +65ans

Lire la suite